Presentation

CIRIR (Center for International Research on Impact and on Rochechouart) is the first structure in France dedicated to the study and valorization of terrestrial impact craters. CIRIR is composed of # 60 scientists and teams from a dozen countries spread over 4 continents (see below).

De forme associative, le CIRIR (Centre International de Recherche sur les Impacts et sur Rochechouart) est la première structure en France dédiée à l’étude des cratères d’impacts terrestres et à leur valorisation. Il fonctionne en réseau. Le CIRIR regroupe actuellement une soixantaine de chercheurs et équipes d’une douzaine de nations réparties sur 4 continents (voir ci dessous).

CIRIR-Team-2017-12

Although CIRIR does not originates from the French academia but from the territories, it is a public initiative dedicated to academic research and the French academia is widely represented in CIRIR (see below)

  • GET (Géosciences Environnement Toulouse), unité mixte de recherche CNRS-Université de Toulouse- Toulouse ;
  • LPG (Laboratoire de Planétologie et Géodynamique), unité mixte de recherche CNRS-Université de Nantes, Nantes ;
  • CRPG (Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques) de Nancy, unité mixte de recherche CNRS-Université de Lorraine, Nancy ;
  • Centre européen de recherche et d’enseignement de géosciences de l’environnement (CEREGE), unité mixte du CNRS, Collège de France et Universités d’Aix-Marseille ;
  • Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM-French Geological Survey) sous la double tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche (MESR) et du ministère de l’Écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer (Meeddem), Orléans ;
  • Géosciences Paris Sud, (GEOPS), unité mixte de recherche CNRS-Université de Paris Saclay ;
  • Centre de Biophysique Moléculaire, (CBM), unité de recherche du CNRS, Orléans ;
  • Groupement de Recherche Eaux, Sols, Environnement, (GRESE), unité de recherche de l’Université de Limoges ;
  • Géosciences Montpellier, unité mixte de recherche CNRS-Université de Montpellier ;
  • Institut Chimie des Milieux et Matériaux de Poitiers, (IC2MP) unité mixte de recherche CNRS-Université de Poitiers;
  • Institut des Sciences de la Terre, (ISTO), unité de recherche du CNRS, Orléans ;

 

Si le CIRIR n’émane pas directement du milieu académique, mais du territoire, il s’agit bien d’une initiative « publique » et académique dans le fond, dans les moyens mis en œuvre, et dans sa destination. Le milieu académique national y est largement représenté avec l’engagement de chercheurs et personnalités scientifiques d’une douzaine d’institutions françaises (voir ci-dessus)

IMGP9415

Impact breccia deposit at Rochechouart (Haute-Vienne), providing the material for building the castle in two stages over 800 and 500 years ago respectively/ Brèche d’impact à Rochechouart fournissant la matière première pour l’édification du chateau en deux phases il y a plus de 800 et 500 ans respectivement

 

CIRIR is settled on site in Rochechouart. It is composed of two buildings (under rehabilitation) and a director, the whole funded by the local territories with the support of the Region, the State and Europe.

CIRIR and collaborators are placed under a prestigious board of senior experts named « Comite des Sages ». Among them are Hubert Reeves*, franco-canadian astrophysicist known for his wisdom, kindness and his engagement toward preservation of  Nature, and Carolyn Shoemaker** the widow of late Eugene Shoemaker, the first astrogeologist of humanity. Gene’s pioneering doctoral studies on Barringer Crater, Arizona (Meteor Crater) made the scientific community enter the era of large impact cratering in the early 60’s. Carolyn Shoemaker is known worldwide for being the co-dicoverer of comet Shoemaker-Levy that collided Jupiter in 1994 (the first large impact witnessed by humanity). If the general public may be less familiar with the other members, they are very famous and respected in the scientific community dealing with meteorite and planetology, and are seen as modern heroes who pioneered the discipline and inspired the future generations of scientists who choose to walk on their track.

*https://www.npr.org/2016/07/08/485089053/a-fitting-tribute-for-a-stargazing-love-a-trip-to-the-moon

**https://www.npr.org/2016/07/08/485089053/a-fitting-tribute-for-a-stargazing-love-a-trip-to-the-moon

CIRIR-Sages-2017-12

Le CIRIR et ses collaborateurs sont placés sous la surveillance d’un conseil scientifique prestigieux (voir tableau ci-dessus). Dénommé « Comité des Sages », il rassemble les pairs de l’astrogéologie et l’astrobiologie et des personnalités phares de la science, comme Monsieur Hubert Reeves*, astrophysicien franco-canadien connu et apprécié de tout le monde francophone pour sa sagesse et sa défense de la Nature, ou Madame Carolyn Shoemaker**, épouse du défunt Eugène Shoemaker, le premier astrogéologue de l’humanité. Ses travaux de doctorat sur le Barringer Crater (Meteor Crater) en Arizona, font basculer la communauté scientifique dans l’ère des impacts au début des années 60. Madame Carolyn Shoemaker est célèbre dans le monde entier pour sa co-découverte de la comète Shoemaker-Levy entrée en collision avec Jupiter en 1994***. Les autres membres de ce comité sont sans doute moins connus du grand public. Ce sont cependant des légendes vivantes dans la communauté scientifique de la planétologie et des météorites. Ils ont ouvert une nouvelle discipline et ont inspiré et inspirent encore, par leur charisme et leurs travaux, les générations de jeunes chercheurs qui ont choisi de marcher dans leurs pas.

 

*https://www.npr.org/2016/07/08/485089053/a-fitting-tribute-for-a-stargazing-love-a-trip-to-the-moon

**https://www.npr.org/2016/07/08/485089053/a-fitting-tribute-for-a-stargazing-love-a-trip-to-the-moon

***Il s’agit du premier impact observé en direct par l’humanité, fort heureusement à distance et sans conséquence sur Terre, sinon la prise de conscience collective que le phénomène « existe » bien et qu’il pourrait nous affecter directement, nous aussi sur Terre. En pratique la comète Shoemaker-Levy s’est morcelée en une série de fragments responsables d’une série d’impacts sur Jupiter entre le 16 et le 22 juillet 1994. La taille des plus gros fragments (2 km de diamètre) est comparable à celle de l’astéroïde qui est entré en collision avec la Terre à Rochechouart il y a 200 millions d’années.

 

Contacts CIRIR:

Philippe Lambert, directeur du CIRIR: lambertbdx@gmail.com/ 06 16 17 83 44

Sylvain Bouley : GEOPS (CNRS/Université Paris Sud) : Membre du CIRIR en charge des relations avec le CNRS : sylvain.bouley@u-psud.fr /01 69 15 61 49

Jean-Luc Allard : Élu local, Président du CIRIR, Vice-président de la Communauté de Communes Porte Océane du Limousin : jlm.allard@club-internet.fr

 

IMGP9476

Chassenon church (Charente), all made in impactites over 800 years ago/Eglise de Chassenon (Charente) construite en impactites il y a plus de 800 ans